pages

menu principal

Les Artistes


Benoit Weeger | alto
Après des études de piano et d’alto, Benoit Weeger étudie au Conservatoire National Supérieur de  musique de Lyon en alto dans la classe de Jean-Philippe Vasseur, et obtient un premier prix en 1984. Benoit Weeger a joué très régulièrement au sein d’ensembles prestigieux : “Les Arts Florissants”, “Il Seminario Musicale”, “Les Musiciens du Louvre”.
Il joue principalement aujourd’hui avec Philippe Herreweghe, au sein du Collegium Vocal de Gand, et l’orchestre des Champs Elysées. Dans le cadre de ses activités d’enseignement au Conservatoire de Poitiers, il est responsable des classes de musiques d’ensemble et enseigne la musique de chambre. Au-delà de sa participation aux différents orchestres mentionnés, Benoit Weeger joue dans des formations plus réduites : avec l’ensemble Ars Nova, en musique de chambre pour des projets spécifiques, dans des ensembles de musiques improvisés ou de jazz, ou en solo à l’alto.

Damien Skoracki : laptop, clavier FAHR#2

Compositeur et multi instrumentiste doté d'un grand éclectisme musical, il puise aussi bien son inspiration dans les cultures alternatives et expérimentales, que dans le post rock, la culture pop ou les musiques électroniques, le bruit, les silences. Il est guitariste électrique, aime les synthétiseurs, les effets analogiques, et explore toutes les ouvertures de l'air numérique ( programmation MAX/MASP, synthèse granulaire, Live, production ). Il se forme à l'IRCAM.
Il développe depuis 2009 au sein de FRITZ THE CAT une approche « moderne » du ciné concert. Le duo compose et performe sa musique pour le spectacle EXUVIE, de la compagnie SINE QUA NON ( Christophe Béranger et Jonathan Pranla-Descours ). Depuis 2012, Damien réunit toutes ses recherches dans son projet solo « HELIO POLAR THING ».

Christian Compagnon | marionnette Zique la vie
Artiste attaché à son métier comme un ouvrier à sa boîte à outils. Sauf que dans sa mallette à lui, entre la perceuse et les  tournevis  on trouve principalement des flûtes, des marionnettes et un nez de clown. Christian Compagnon promène avec et malgré lui une allure et un esprit d'enfant qui aurait grandi sans vraiment s'en apercevoir, si bien que les spectacles auxquels il s'attache renferment autant de surprises qu'un coffre à jouets. Il participe à des cessions de formation : aux arts de la marionnette avec le Moulin Théâtre ; la musique et l'oralité avec la Cie du Cercle ; le clown avec André Riot-Sarcey de la Cie les Nouveaux-Nez, puis avec Pina Blankvoort. Il a participé en tant que manipulateur à plusieurs spectacles de Danièle Virlouvet - Cie du Coq à l'Ane. C'est en compagnie de Michèle Bouhet qu'il construit son propre univers de comédien interprète, tantôt penché vers la musique, tantôt vers la marionnette et les objets animés, souvent les deux. En 2000, apparaît pour la première fois l'Amiral Nelson, un clown autoritaire ou presque, tentant d'avancer avec sa subordonnée, dans une quête connue de lui seul. Depuis lors, ces deux là se cherchent dans les rues des villes qui les accueillent.

Mahé Frot | mise en scène L'incroyable Duo
Comédienne depuis 1982, elle a découvert le théâtre par hasard (s’il existe) par le biais de la technique puis de la marionnette en se rappelant une dizaine d’années après qu’elle avait joué au collège, Toinette dans le Malade imaginaire. Suite à  un premier stage avec Christian Dente, il lui est apparu que le théâtre ferait entièrement parti de sa vie.
Après 4 ans de travail sur « le tas », entre autre une création d’une pièce café théâtre « La maitresse décolle », et la rencontre en 1985 de Jean-Louis Hourdin dont elle suivra son travail, elle décide de se former et s’inscrit pendant 2 ans aux cours de l’atelier Serge Martin à Paris.
Elle joue dans une trentaine de pièces classiques et contemporaines (Molière, Goldoni, Tchekhov, Marlowe, Fernandos de Roja, Peter Weiss, Brecht, Genet, Camus, Ionesco, Durif …) et aussi des créations avec diverses troupes ou compagnies. Elle est ensuite souvent attirée par des collectifs de création comme la Clique d’Arsène, La Toupie, Association Chap’de Lune. Elle encadre des ateliers théâtre pour enfants puis se met à la mise en scène pour  des troupes amateurs et des spectacles  professionnels, souvent des créations.
Elle s’est régulièrement formée par le biais de stage théâtre et cinéma. Elle joue de temps en temps dans des films ou téléfilms.
Et suite à un besoin pour jouer dans un montage de textes de Karl Valentin « A l’ami Karl », elle append le tuba puis le soubassophone et joue dans plusieurs fanfares.

Andrew Paulsen | trompette L'incroyable Duo
Après des études musicales au Brooklin Collège à New York, et ses premières expérience professionnelles à Boston et New York comme trompettiste, compositeur et arrangeur (Andrew Paulsen est de nationalité américaine) , celui ci rejoint l’Europe, l’Espagne puis la France, pour se fixer à Poitiers. Depuis, il a obtenu son diplôme français de jazz, et enseigne au Conservatoire de Poitiers, ainsi qu’à l’école municipale de musique de Migné-Auxances.
Comme trompettiste, compositeur et chef d’orchestre, il poursuit ses activités dans plusieurs ensembles de la région (comme le Migné Jazz Band, le Pacific Big Band de Neuville, ou l’ensemble de cuivres Consonnance). Il mène aussi, sous son propre nom, une carrière de musicien de jazz avec son groupe, avec qui il  a donné de nombreux concerts dans la région.
Il a participé comme musicien improvisateur à plusieurs projets, notamment « Les Nuits de la Musique Improvisée » à Poitiers en 2009 et 2010. Ses recherches sur le son l’amènent à transformer par un dispositif informatique, la matière sonore engendrée par la trompette, pour la restituer dans un langage renouvelé.
Il participe aussi régulièrement, en duo avec Benoit Weeger, à des prestations inspirées des musiques de rue. C’est dans ce cadre qu’est né « L’Incroyable Duo », entre musique classique, contemporaine, jazz et improvisée.

Vanessa Karton | comédienne L'incroyable Duo
Une enfance pleine de rencontres théâtrales comme spectatrice et en coulisses. Des maths, elle passe au carton d'où elle garde ce nom singulier qui la nomme aujourd'hui, Vanessa Karton. Et un jour d'octobre 2001 un stage de clown avec Laura Hertz fini de la décider, elle se lance dans l'aventure du théâtre.
Elle crée son premier spectacle solo lors d'une rencontre de clown à Montréal, « La Boîte à Zoé », déjà à mi chemin entre clown, conte et théâtre. Suivent d'autres stages de marionnettes, de danse, de mime et de clown entre Paris et Montréal, puis elle part pour Bruxelles à l'école Lassaad pour suivre pendant 2 ans le chemin poétique et la pédagogie de Jacques Lecoq.
S'enchainent dès lors des spectacles de rue en solo et des collaborations avec diverses compagnies aussi bien en rue qu'en salle. Elle joue au Jardin du Nombril du Monde pour des visites et des évènements insolites, « Joyeuse Pagaille Urbaine » avec la compagnie Vernisseurs, « Mon Bien Être au Quotidien » avec La compagnie Midi 12, des installations de flammes avec Carabosse, « Mange ta Main » de Jean Claude Grumberg la fait monter sur les planches avec le collectif de l'Herbe d'Or. Elle construit des décors en carton pour des ateliers amateurs et pour la compagnie BP Zoom. Elle devient petites mains pour les Abonnés occupés. Elle chante avec « Les Troubagourdes », improvise avec l'Amicale des Improvisateurs de la Vienne. Elle devient institutrice dans « La Quermesse de Ménétreux » avec la compagnie OPUS.
Également investie dans « Tranches d'Avis », un spectacle de prévention scolaire entre improvisation et débats, elle garde toujours un lien étroit avec les jeunes. Elle anime régulièrement des ateliers théâtre et conte avec des enfants et des adultes.
Du côté sur mesure, elle incarne à loisir Mélanie Mortier ou Claire Lachaux, et fait revivre Zoé pour accompagner le public tout un festival ou emmener un groupe en visite guidée insolite. Elle imprime des livres en carton retraçant ces écritures sur mesure. Ou bien c'est Mademoiselle Karton de la Caravane qui sur un quartier, un village,... collecte la mémoire et les histoires des habitants avant de les raconter à son tour...